Economie

« SANS LA DETTE, L’ÉCONOMIE NE MARCHERA PAS »

La dette du Sénégal avoisine 4000 milliards F CFA selon certains observateurs. La soutenabilité de cette dette fait l’objet de nombreuses controverses. Mais pour les invités de Lr du Temps, de ce dimanche, 8 décembre 2019, ce débat n’a pas sa raison d’être. « La dette est aussi vieille que le monde », a soutenu l’écrivain, Omar El Foutiyou Ba. Ancien agent du Bureau organisation et méthode (Bom), Ba note que le Sénégal est un pays à faibles revenus où tout est prioritaire. C’est ce qui justifie les dettes qu’il contracte.

« Seulement, estime-t-il, l’utilisation de cette dette doit convenir à la majorité des acteurs. C’est-à-dire qu’elle doit faire l’objet d’une utilisation rationnelle ». Un avis qu’il partage avec son co débatteur, Docteur Abdoulaye Taye. Enseignant-Chercheur à l’université Alioune Diop de Bambey, Taye pense que l’économie mondiale est aujourd’hui soutenue par la dette. « Sans la dette, l’économie ne marcherait pas », a-t-il fait savoir. Poursuivant, M. Taye déclare : « Nous sommes dans une économie de la dette. Est-ce que la dette est bonne ou mauvaise, ce n’est pas une bonne question. Parce que, quand je me lève pour emprunter, c’est que j’ai un bon projet que je devrais financer ».

Pour lui, le plus important pour un pays ce n’est le montant qu’il emprunte, mais, les projets qu’il compte réaliser de la somme empruntée. « La dette on ne la paiera jamais. Aujourd’hui, la dette mondiale fait trois fois le Pib mondial. Le problème c’est le service de la dette. C’est à dire, le rapport entre un montant et la recette fiscale », persiste Docteur Abdoulaye Taye.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer