RAMA YADE : « QUAND L’AFRIQUE SOUFFRE, JE SOUFFRE… »

Rama Yade est nostalgique d’Afrique. L’ex-secrétaire d’État française qui a rejoint la Banque mondiale, garde toujours ses origines africaines. Après avoir passée des années dans le continent noir, la française d’origine sénégalaise dit ne pas être indifférente au son sort du continent. « Au cours de ma carrière politique, on m’a souvent reproché de ne pas m’intéresser aux Africains. Or, quand le continent souffre, je souffre ; quand il va bien, je vais bien. Mon engagement pour l’Afrique se concrétise aujourd’hui à travers deux sphères. La première est celle de l’enseignement ».

Son attachement à l’Afrique Rama Yade l’a traduit en acte en enseignant le continent à l’l’université. « Je délivre à Sciences Po Paris un cours intitulé « L’Afrique au centre du monde ». J’aime tellement enseigner que je vais doubler mes heures de cours l’année prochaine. L’Afrique a retrouvé sa centralité dans le monde. Il y a incontestablement un moment africain qui ne s’explique pas seulement par la croissance économique mais aussi par la planétarisation des enjeux africains, pour reprendre la pensée d’Achille Mbembe », renseigne celle qui vit depuis quelques temps à Washington.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
28 + 21 =