PÉTROLE ET GAZ: POUR UNE DETTE PUBLIQUE DE 200 MILLIARDS, LES TRAVAILLEURS MENACENT DE PARALYSER LE SECTEUR

Le syndicat national des travailleurs du pétrole et du gaz menace d’aller en grève, dès la semaine prochaine. Pour cause, le gouvernement n’a pas payé une dette estimée à plus de 200 milliards F CFA, fulminent ses membres. Qui arguent, par ailleurs, que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est la situation à la Société africaine de raffinage (SAR), qui est à l’arrêt depuis une semaine faute de brut. Face à la presse hier jeudi, 13 février, ces travailleurs ont donné un ultimatum à l’Etat du Sénégal.

Autre motivation, Sara Konaré, le vice-président dudit syndicat, et Cie, excédés, se disent ’’harcelés’’ par leur employeur. « Des dirigeants, en retard sur leur génération continuent d’afficher une certaine résistance à la syndicalisation de leurs travailleurs. C’est le cas à Petrosen où le Directeur général Mamadou Faye continue de réprimer toute tentative de syndicalisation de son personnel au mépris des lois et conventions nationales ». « Arrêter les harcèlements et résorber la dette », revendiquent les syndicalistes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
25 + 30 =