Société

Les embouteillages à Dakar sont une « équation très difficile à résoudre »

Embouteillage. Cet encombrement de la circulation, réduisant fortement la vitesse des véhicules sur la voie devient de plus en plus récurrent dans la capitale sénégalaise, Dakar. Et surtout en cette période de Ramadan. Selon le Lieutenant El Hadji Malick Niang, le chef de la Compagnie de circulation de Dakar, « c’est une équation difficile à résoudre ».

« L’Etat du Sénégal fait de gros efforts pour régler le problème de la mobilité urbaine et de l’indiscipline notoire constatées dans la capitale. Seulement, force est de reconnaître que ces dispositions ne suffisent pas. En somme, les embouteillages à Dakar sont une équation très difficile à résoudre », affirme le Lieutenant El Hadji Malick Niang dans le quotidien « L’Observateur ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 + 5 =


Bouton retour en haut de la page