Société

Kaolack : les eaux usées indisposent les populations du quartier Bongré

Les eaux stagnantes sortant des fosses septiques et des canaux à ciel ouvert, dégradent le cadre de vie et menacent la santé des habitants des Hlm Bongré. « Il ne fait plus bon vivre à Bongré. Un quartier résidentiel où cohabitent les fonctionnaires et agents du secteur privé. Avant, c’était le quartier des nantis. Les vieux qui étaient là, ce sont des fonctionnaires. Aujourd’hui, cette zone convoitée, enviée dans le passé est stigmatisée par les Kaolackois, car délaissé sur tous les plan. En attestent les eaux usées qui découlent de partout délaissées par les caniveaux et fosses septiques », martèle un des habitants dudit quartier.

La mairie est pointée du doigt pour non-curage des caniveaux à ciel ouvert. « La faute est aux autorités de ce pays. Les caniveaux sont bouchés justement, parce qu’ils sont à ciel ouvert. Ils n’ont qu’à les curer et les fermer, s’ils veulent qu’ils ne soient pas remplis. L’Office National de l’Assainissement du Sénégal (ONAS) est venu réparer une fois, mais cette réparation n’est pas bonne. Ce qui nous a causés tous ces désagréments-là. Les gens ne peuvent plus sortir », dénonce une autre habitante de Bongré au micro de Walf Fm.

Ce problème, vécu depuis des années, empêche les occupants des lieux, à vivre dans la quiétude.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer