International

États-Unis: Trump signe un décret visant les opérateurs de réseaux sociaux

Aux États-Unis, Donald Trump vient de signer un décret visant à réviser le statut des plateformes de réseaux sociaux. Une décision qui intervient 24 heures après que Twitter a étiqueté deux tweets du président américain avec la mention « Contenu trompeur ».

Pour Donald Trump, il s’agit avant tout de « protéger la liberté d’expression de l’une des plus grandes menaces de l’histoire américaine ». Le président met ainsi ses menaces à exécution. Il avait, à plusieurs reprises, accusé les grands réseaux sociaux de réduire au silence les voix des conservateurs, et dénonçait le fait que la majorité de leurs employés votent démocrate. Sa décision intervient aussi alors que Twitter a signalé cette semaine deux publications de Donald Trump sur le vote par courrier comme contenu trompeur.

La loi visée par ce décret date de 1996 et prévoit que les plateformes en ligne ne sont pas responsables des messages publiés par les internautes. Elles ne peuvent être poursuivies, bien qu’elles aient une obligation de supprimer tout message problématique.

En signant le décret ce jeudi, Donald Trump a déclaré « qu’à partir du moment où les réseaux sociaux censurent, modifient ou signalent des messages, il s’agit d’une décision éditoriale ». Pour le président, la loi ne serait donc plus adaptée et les réseaux sociaux devraient être tenus responsables de leur contenu et décision comme tout autre média traditionnel.

Donald Trump a même laissé entendre que si cela était possible légalement, il fermerait tout simplement Twitter.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer