Eau et assainissement : Le Sénégal et l’Usaid lancent un projet d’un coût de 7 milliards

Le gouvernement américain soutient l’Etat du Sénégal dans la mise en œuvre de sa politique de développement du secteur de l’Eau et de l’Assainissement. En effet, à côté du projet ‘’Usaid-Accès, l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (Usaid) a décidé de financer un autre. Il s’agit, du Projet accès durable à l’eau potable et à l’assainissement (Padepa). Et pour son démarrage, le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, et la directrice par intérim de l’Usaid Sénégal, Alisa Cameron, ont signé la Lettre d’Exécution (LE), ce lundi 29 juillet, au siège dudit ministère sis à la sphère ministérielle du 2ème arrondissement à Diamniadio. La cérémonie officielle de signature s’est déroulée en présence de l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Sénégal, S.E Tulinabo Mushingi, et du Directeur général de la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones), Charles Fall, notamment.

7 milliards pour réaliser des ouvrages dans 6 régions
Fiancé par l’Usaid à hauteur de 9 millions 980 mille dollars Us, soit 5 milliards 300 millions de francs Cfa environ, sous forme de subvention non remboursable et en mode financement direct au gouvernement (gouvernement à gouvernement) et avec une contribution de l’Etat du Sénégal estimée à 1 milliard 700 millions de francs Cfa, ce projet consiste à réaliser et à renforcer des ouvrages hydrauliques et d’assainissement dans les régions de Matam, Tambacounda, Ziguinchor, Sédhiou, Kolda et Kédougou.

«150 000 personnes auront de l’eau et 15 000 auront accès à l’assainissement»
Son objectif principal est d’«appuyer la mise en œuvre de la politique sectorielle du ministère de l’Eau et de l’Assainissement afin qu’il réponde efficacement aux besoins des populations et en particulier à ceux des femmes et des jeunes filles à travers l’amélioration de l’accès équitable et durable aux services d’eau potable et d’assainissement, ainsi que de la gestion intégrée des ressources en eau et l’adaptation au changement climatique». Spécifiquement, le Padepa vise à «atteindre 150 000 personnes supplémentaires en matière d’accès à l’eau potable et 15 000 personnes supplémentaires pour l’accès à un assainissement durable».

Le projet, dont la durée est de 5 ans, va démarrer ainsi en août prochain et se terminera en 2023.

«Une confiance au processus de dépense du gouvernement sénégalais»
Selon le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, cette signature entre les deux parties intervient «après des performances très satisfaisantes enregistrées dans la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (Omd)».

Serigne Mbaye Thiam signale que le financement de gouvernement à gouvernement «n’est accordé que quand on fait confiance au processus de dépense du gouvernement, du ministère de l’Eau et de l’Assainissement». Avant d’ajouter que son département ministériel prendra «toutes les dispositions nécessaires pour garantir une exécution réussie mais ‘’Fast track’’ aussi de cet important projet qui va positivement impacter la mise en œuvre de la politique sectorielle eau et assainissement à quelques encablures du forum mondial de l’eau que le Sénégal va organiser en 2021».

La directrice de l’Usaid Sénégal, Mme Alisa Cameron, quant à elle, s’est dit «convaincue que le Padepa permettra aux bénéficiaires d’avoir un meilleur accès à l’eau potable et à l’assainissement».

«Une innovation pour les deux gouvernements»
Pour l’ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal, ce financement en mode ‘’gouvernement à gouvernement’’ est «une innovation» dans leur partenariat avec le Sénégal. Autrement dit, un financement qui est «directement» remis au gouvernement du Sénégal et qui est «une preuve pour l’Usaid de l’intégrité du système de dépense de l’Etat du Sénégal».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
15 + 3 =