Société

Diouloulou : La gendarmerie, l’hôpital et des services publics privés d’eau pour cause de factures impayées

Le partenariat public privé dans le secteur de l’eau dans la région sud et plus exactement dans le département de Bignona semble être rompu. En effet,la gendarmerie, l’hôpital et d’autres services sont privés d’eau parce qu’il devaient des factures impayées à la SDE.

«Notre structure doit de grosses factures impayées à la Sénégalaise des eaux. Ce sont ces dettes qui ont fait que nous avons été privés d’eau pendant quelques jours. Je dois vous avouer que nous avons souffert le martyr durant ces coupures qui ont été longues pour nous travailleurs de l’hôpital de Diouloulou et nos malades», explique sous le couvert de l’anonymat un des agents de l’hôpital.
A l’en croire toujours, «Il a fallu l’intervention et la diligence du Préfet de Bignona qui a convoqué une réunion d’urgence qui a été marquée par la présence du chef de service régional de la SDE et de ses plus hauts dans la région pour que la bombe soit désamorcée», a ajouté notre interlocuteur. Du côté de la SDE on a confirmé les coupures d’eau dans les services publics dans les départements de Bignona et de Ziguinchor. Pour rappel, depuis plusieurs années, la bataille de l’eau a fait rage entre le Sénégal et ladite entreprise des eaux qui a géré le service d’eau potable en milieu urbain. En 2018, le groupe Suez a été désigné «adjudicataire provisoire». Depuis, la SDE multiplie les recours. Dans ces services publics victimes de la furie de la Sénégalaise des eaux, les agents des services publics croient ferme que c’est l’attribution à Suez de la concession du service public de l’eau qui est à l’origine de leurs déboires, des coupures d’eau dans leurs services.

IGFM

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer