Deux fusillades en moins de 24 heures aux Etats-Unis, près de trente personnes sont mortes

Authorities work at the scene of a mass shooting, Sunday, Aug. 4, 2019, in Dayton, Ohio. Several people in Ohio have been killed in the second mass shooting in the U.S. in less than 24 hours, and the suspected shooter is also deceased, police said. (AP Photo/John Minchillo)

La première attaque a fait vingt morts près d’un centre commercial au Texas. La seconde est survenue près d’un bar dans l’Ohio.

Les Etats-Unis à nouveau endeuillés par les tueries de masse, ce week-end. Moins de vingt-quatre heures après une première fusillade survenue au Texas et ayant fait vingt morts, neuf personnes ont été tuées, dimanche 4 août, par un tireur à l’autre bout du pays, dans l’Ohio.

Il s’agit des 250e et 251e fusillades ayant touché quatre personnes ou plus depuis le début de l’année aux Etats-Unis, selon l’ONG Gun Violence Archive.

Dans l’Ohio, un Etat du nord-est du pays, seize personnes ont également été blessées au cours de la fusillade qui a eu lieu dans la ville de Dayton. Le tireur a ouvert le feu vers 1 heure du matin près d’un bar, le Ned Peppers Bar, a expliqué un policier sur la chaîne locale WHIO-TV7. Il a rapidement été abattu par les forces de l’ordre.

Le suspect était armé d’un « canon long et de nombreuses munitions », a déclaré Matt Carper, un officier de la police locale. « Nous avions plusieurs policiers dans le quartier lorsque cet incident a débuté, aussi y a-t-il eu un très court épisode de violence, on a eu beaucoup de chance », a-t-il ajouté. La maire, Nan Whaley, a précisé que l’assaillant portait un gilet pare-balles.

La police travaille sur l’identification du tireur et le FBI (police fédérale) est sur place pour porter toute l’assistance nécessaire, d’après M. Carter.

Vingt morts au Texas
Quelques heures plus tôt, c’est à El Paso qu’a eu lieu la fusillade ayant fait vingt morts au Texas. Vingt-six autres personnes ont été blessées, dont certaines sont dans un état critique. L’attaque est survenue en milieu de matinée aux abords d’un hypermarché Walmart prisé de la communauté hispanique. Le tireur, un homme blanc de 21 ans, a été interpellé et placé en garde à vue.

La police enquête sur un possible motif « haineux », ce qui, aux Etats-Unis, désigne les attaques motivées par l’origine, la religion ou encore l’orientation sexuelle des victimes. « Actuellement, nous avons un manifeste de cet individu qui indique qu’à un certain degré il a un lien avec un potentiel crime haineux », a déclaré le chef de la police d’El Paso, Greg Allen, au cours d’une conférence de presse. « Ce manifeste transpire le racisme, l’intolérance et la division », a commenté, de son côté, Veronica Escobar, originaire d’El Paso, élue du Texas au Congrès américain.

Ce texte dénonce notamment « une invasion hispanique du Texas » et fait référence à la tuerie commise par un suprémaciste blanc dans des mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande qui avait fait 51 morts, le 15 mars. Ville frontalière de 680 000 habitants faisant face à la métropole mexicaine de Ciudad Juarez, El Paso compte une population à 80 % hispanique, selon des statistiques de 2018. Trois Mexicains ont été tués dans la fusillade.

« Agir »
Les Etats-Unis, où le port d’armes est légal, sont régulièrement endeuillés par des fusillades qui touchent aussi bien les écoles que les lieux de culte, de travail ou les commerces.

Comme après chaque bain de sang, plusieurs voix se sont élevées pour réclamer une meilleure régulation du marché des armes à feu. « Il est grand temps d’agir et de mettre un terme à cette épidémie de violences liée aux armes », a ainsi tweeté le favori de la course à la primaire démocrate Joe Biden.

Avant que ne survienne la fusillade dans l’Ohio, le ministre de la Justice, Bill Barr, a promis de traduire rapidement en justice le responsable du massacre au Texas.
lemonde.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
21 + 20 =