CAN 2019 : L’ALGÉRIE S’EST TIRÉE DU PIÈGE CÔTE D’IVOIRE AUX TIRS AU BUT

En démonstration depuis l’ouverture de la CAN 2019, l’Algérie a été poussée jusqu’à la séance de tirs au but par la Côte d’Ivoire jeudi en quarts de finale. Mais les Fennecs s’en sont sortis (1-1, 3-4 TAB) et affronteront dimanche le Nigeria pour une place en finale.

Avant même l’issue positive, les Algériens, joueurs et staff, étaient en pleurs. De joie ou de tristesse, c’est finalement la séance de tirs au but qui en a décidé. Geoffrey Serey Dié a envoyé sa tentative sur le poteau de Raïs M’Bolhi et les Fennecs ont exulté, dans un immense soulagement. Désignés comme les grands favoris après leur début de tournoi impeccable (quatre victoires, aucun but encaissé), ils seront au rendez-vous des demi-finales de la CAN 2019 après s’être défaits au bout du suspense de la Côte d’Ivoire ce jeudi (1-1, 3-4 TAB). Ce n’est que la deuxième fois depuis son dernier titre en 1990 que l’Algérie disputera le dernier carré (2010). Au prochain tour, les hommes de Djamel Belmadi seront opposés au Nigeria pour une place en finale de la compétition.

UN CHOC À LA HAUTEUR DE L’AFFICHE
Ils pourront souffler après être passés si près de la correctionnelle, au terme d’un match à classer probablement parmi les plus emballants de ce cru 2019 de la Coupe d’Afrique des Nations. Du rythme, des occasions de part et d’autre, de l’incertitude pendant 120 minutes et plus : ce quart s’est révélé digne de la glorieuse histoire des deux sélections sur le continent africain. Après une grosse entame des Eléphants, M’Bolhi déviant du bout des doigts une frappe de Max-Alain Gradel sur son poteau (5eme) et Jonathan Kodjia ratant le ballon de près (8eme), l’Algérie a posé le pied sur le ballon, comme elle sait si bien le faire. Et une première alerte signée Riyad Mahrez (14eme) a précédé l’ouverture du score de Sofiane Feghouli (0-1, 20eme). Ce dernier a profité du bon pressing de Baghdad Bounedjah et du centre de Ramy Bensebaini pour mettre son équipe sur orbite.

BOUNEDJAH EN ÉCHEC SUR PENALTY
Les Fennecs y sont restés jusqu’à la pause et ont bien cru faire le break dès le retour des vestiaires. Coupable d’une faute grossière, Sylvain Gbohouo a concédé un penalty évident. Mais Bounedjah a envoyé sa frappe plein axe sur la barre ivoirienne (48eme). Un premier tournant dans ce match, relancé une quinzaine de minutes plus tard par Kodjia. Il avait déjà semé la panique sur un centre-tir dévié vers sa propre lucarne par Aissa Mandi (50eme) et il a conclu en puissance un numéro solitaire pour égaliser (1-1, 62eme). Juste avant, Bounedjah avait sollicité Gbohouo de la tête (61eme) et il a buté sur le gardien ivoirien sur un face-à-face peu après (66eme). Habituellement si efficace, l’attaquant aux 78 buts en 53 matchs de championnat au Qatar était en échec. Comme Mahrez, qui butait sur le bon retour de Mamadou Bagayoko sur sa ligne (68eme). Un symbole du courage des Ivoiriens, solides défensivement tout en étant plutôt inspirés offensivement, malgré l’absence de Nicolas Pépé, resté sur le banc pendant toute la rencontre.

UNE SÉANCE PLEINE DE REBONDISSEMENTS
Y compris durant la prolongation, où les deux équipes ont continué à se rendre coup pour coup, avec un léger avantage aux Algériens, qui ont toutefois commis plus d’erreurs techniques qu’à l’accoutumée. Après une frayeur sur un corner mal dégagé (103eme), les Fennecs sont repartis de l’avant. Mais Islam Slimani est encore tombé sur un grand Gbohouo (104eme) et Andy Delort, entré spécialement pour le tirer, a manqué de peu le cadre sur le dernier coup-franc (123eme). Il fallait la séance fatidique pour départager les deux équipes et l’Algérie a tiré parti de l’avantage de débuter. Après un raté de Wilfried Bony, l’homme du match Youcef Belaïli a envoyé une première balle de match sur le poteau. Comme Serey Dié l’a imité dans la foulée, il s’en remettra. A part dans les jambes algériennes, qui devront vite récupérer pour remettre le couvert face aux Super Eagles dans moins de 72 heures. Mais ça, c’est un problème pour plus tard.
foot365

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
25 + 9 =