Bilan tragique du carnage sur les routiers: 4.000 accidents, 600 morts, et 74 milliards FCFA de dégâts matériels

Les accidents de la route constituent ‘une des principales causes de décès au Sénégal. D’autant que chaque année, au moins 4.000 accidents sont enregistrés. Ce qui cause 600 morts et plus de 74 milliards FCFA en dégâts matériels, selon les chiffres de l’Observatoire de la Qualité des Services Financiers, lors d’un séminaire à Saly.

Selon le rapport, bon nombre d’accidents sont causés par des personnes ne disposant pas de permis de conduire (4%), des personnes en état d’ébriété (8,47%). Les 38% des cas sont dus à un défaut de contrôle technique, les 8,8% à un dépassement défectueux, les 4,2% à un stationnement irrégulier.

Le non-respect des règles de priorité fait également partie des causes des accidents. Toutefois, il y a des facteurs qui provoquent des accidents comme l’ état défectueux des routes, le manque de tableau de signalisation, le manque de ralentisseurs dans les zones fréquentées par les piétons, la vétusté des véhicules, la proximité des maisons qui jalonnent certaines routes et l’absence des aires de repos pour les gros-porteurs.

Les recommandations de l’Observatoire pour arrêter le carnage
Pour éviter ces accidents, l’Observatoire des services financiers a fait quelques recommandations. Il s’agit notamment de la mise en place des ralentisseurs et de panneaux dans les zones fréquentées par les piétons, du désencombrement des trottoirs, de la modulation des amendes en fonction de la gravité de la faute.

Mais aussi l’électrification des routes, l’élargissement des chaussées, l’utilisation des caméras de surveillance, le stationnement des gros-porteurs contribueront également à réduire les accidents.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
18 + 4 =